Le point sur la CITES et le commerce du caviar

Le point sur la CITES et le commerce du caviar

Depuis 1998, le commerce international de toutes les espèces d’esturgeons est réglementé par la CITES en raison des préoccupations suscitées par les effets des prélèvements non durables dans la nature et du commerce illicite dont les esturgeons sauvages font l’objet.

La CITES (Convention on International Trade in Endangered Species) ou Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, ou encore Convention de Washington, est un accord international entre états ayant pour but de réguler le commerce international de certains animaux ou plantes afin d’assurer la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

cites3

A partir de 1989 et la fin de l’URSS, la surexploitation anarchique et le braconnage des esturgeons a fait admettre qu’il était nécessaire d’en réglementer fortement le commerce. Il fallait faire en sorte que l’exploitation ne dépasse pas la capacité de régénération des espèces.  La décision a été prise à Harare par la Conférence des Parties, en 1997.
Depuis lors, sur le marché international, tous les esturgeons et les produits qui en sont issus (caviar, chair, peau, etc.)  doivent être couverts par un permis ou un certificat CITES. Ce système permet une traçabilité complète du caviar, à partir d’un système d’étiquetage unique que l’on retrouve sur toutes les boites de caviar.

En parallèle, la CITES a définit un certain nombre de résolutions visant à mieux assurer la gestion durable des stocks d’esturgeons dans leur milieu naturel. En 2001, la convention CITES a demandé un effort particuliers aux pays du pourtour de la mer Caspienne afin de mieux suivre les populations d’esturgeons, contrôler les quotas de pêches et mettre en place un programme efficace de lutte face à la contrebande. Il en a résulté l’arrêt très rapide des exportations de caviar par la Russie. Les autres pays ont suivi et les dernières exportations de caviar de mer Caspienne ont eu lieu en 2008.

C’est pourquoi il n’y a plus actuellement d’exportation de caviar d’origine sauvage. L’ensemble du caviar disponible provient de l’élevage.

 

extrait-exportation-cites

Extrait des derniers quotas CITES 2011 d’exportation d’esturgeons – source http://www.cites.org

Author Bio

Mathieu de Dom Petroff

Mathieu de Dom Petroff est votre interlocuteur privilégié pour toutes les questions concernant le caviar et sa filière, ainsi que tous les autres produits Dom Petroff. Restons en contact : - Mathieu de Dom Petroff sur Google+ : - ou sur Facebook.

Leave a reply